Comment méditer – Quelle posture choisir ?

Vous vous êtes sûrement dit : « aujourd’hui je commence la méditation ! « . Vous vous asseyez en mode lotus et là vous vous rendez compte que vous n’avez pas la souplesse d’un yogi ! Pas de panique ! Pour méditer vous n’êtes pas obligé de faire le lotus, il suffit juste de suivre ces quelques conseils :

Choisissez votre ustensile.

Il faut que vous soyez bien installé, que vous ne ressentiez aucune gêne, douleur, inconfort,….

La chaise : Pour ceux qui ne sont pas très souples, c’est la solution idéale. Par contre il est important d’avoir les pieds à plat sur le sol et les mains posées face ou retournées sur vos genoux . Le dos doit être bien droit, vous pouvez mettre des coussins derrière vous pour vous caler.

Méditer avec une chaise

Coucher : Vous pouvez également être couché pour ceux qui préfèrent. Par contre optez plutôt pour un tapis de yoga plutôt que votre lit. Car ce type de méditation risque de vous endormir. Les jambes et les bras écartés, le long du corps mais pas contre. Les mains doivent être retournées : paumes vers le ciel. Cette position de méditation est très bien pour ceux qui ont du mal à s’endormir.

Méditer couché

Le banc de méditation : Ustensile très pratique pour les grands ou ceux qui n’arrivent pas à se mettre en tailleur. Passez les jambes sous le banc, les mains sur les genoux, les paumes vers les genoux ou vers le ciel. Prévoyez quand même un tapis de yoga pour poser le banc dessus et soulager vos genoux.

Méditer sur un banc

Le Zafu ou coussin de méditation : Il existe différentes hauteurs et moelleux de zafu. Je vous conseille de les essayer avant. Ustensile très pratique et confortable pour ceux qui arrivent à se mettre en tailleur.

le Zafu

Vous avez l’ustensile, maintenant la position !

Choisissez votre position

En voici quelqu’unes pour vous aider :

La position du burness : Assis en tailleur, le pied droit touche la cuisse gauche et le pied gauche touche la cheville droite. Les mains posées sur les genoux, les paumes vers le ciel. Le dos doit être bien droit et allongé dans le prolongement de la tête. Cette position est idéale pour ceux qui ne maîtrise pas le lotus, mais qui souhaite être en position assise. Cette position offre aucune tension musculaire au niveau des pieds, des mollets et des cuisses. Je vous la conseille vivement, je la pratique régulière avec celle du demi-lotus.

la position du burmess

La position du demi-lotus : le pied droit passe sous le mollet gauche. Le pied gauche passe sur la cuisse droit et le pied doit être tourné vers le ciel. Les paumes des mains sont également tournées vers le ciel. Le dos doit rester bien droit. Cette position est parfaite pour ceux qui sont souples mais qui trouve de l’inconfort dans la position du lotus.

la position du demi-lotus

La position du lotus : Bravo, vous êtes un hyper souple. Vous êtes un super yogi ! Jambes croisées, vous passez le pied droit sur la cuisse gauche et vous faites de même avec le pied gauche sur la cuisse droite. Les paumes des mains tournées vers le ciel. Attention au dos, il doit rester bien droit et aligné avec votre tête et votre nuque.

la position du lotus

N’oubliez pas : ce n’est pas la position qui fait une bonne méditation. C’est votre concentration et votre connexion avec votre vous intérieur qui est importante. Respirez et détentez-vous.

Laisser un commentaire